Simplicité, plaisir, convivialité…

Les anciennes traditions n’ont jamais été aussi présentes...

01

UN MOT DE BIENVENUE

Le domaine, situé à quelques pas de celui de Fourcas-Borie, appartient à ma famille depuis de nombreuses générations.

C’est donc avec enthousiasme, et avec le plus grand respect, que j’ai commencé à gérer le domaine Fourcas-Borie en 2009. Depuis, ma priorité a été d’apporter toutes les améliorations possibles, en modernisant le domaine sans affecter la véritable nature du vin ni altérer la pureté des saveurs du terroir de Listrac.

 

Et même si j’adore les trésors cachés, mon but est de faire découvrir les vins de cette région sous-estimés à un large public. Situé légèrement en hauteur, à 45 mètres (150 pieds) au-dessus du niveau de la mer, Listrac est à la limite du département des Landes. Le mot « Listrac » exprime directement cette notion de frontière, puisqu’il découle du terme français « lisière ».

 

À seulement 25 kilomètres de l’océan Atlantique, le domaine surplombe la péninsule du Médoc. Quand le vent souffle de l’ouest, on peut sentir l’odeur de la mer, qui ajoute parfois une touche iodée aux saveurs des vins. J’ai une affection presque paternelle pour cette région, parce que j’estime qu’elle mérite plus d’attention et qu’elle récompense généreusement tous ceux qui prennent la peine de s’intéresser à elle.

 

Si ce vin était humain, ce serait un personnage grivois typique de cette région : avare, joyeux et épicurien. Ici, la nourriture est simple, mais spectaculaire : des cèpes et des chanterelles, des volailles et du gibier, des ragouts et des confits, du chevreuil, des bécasses et des sangliers sauvages.

Les vins de Fourcas-Borie accompagnent parfaitement ce type de cuisine. Ils sont succulents, généreux et riches, gorgés des saveurs de cerise et de prune du Merlot, agrémentés d’une touche de crayons fraîchement taillés et de mélasse qu’apporte le Petit Verdot.

 

 

Bruno BORIE

Château Fourcas-Borie®

LISTRAC-MÉDOC

Plus d'information

02

LE DOMAINE

LISTRAC

Listrac est l’une des six appellations du Médoc, près de Bordeaux. Listrac, c’est la « France Profonde », comme on dit : des bois, des champs, des ruisseaux, des vignes, des collines et des marais. La commune est située à la limite des estuaires de rivières, que l’on nommait auparavant Ribeyron, à l’Est, et de la région des Landes, au Sud-Est. Cette appellation comprend de nombreux vins méconnus, que la plupart des experts français du vin risquent de négliger, par excès de snobisme. Nous-mêmes avons parfois tendance à ne pas saisir la beauté de nos propres vins. Après tout, ce sont les Anglais qui ont rendu Bordeaux si populaire, en important bon nombre de fûts de riches Bordeaux à déguster avec leur bœuf Wellington.

FOURCAS-BORIE

Le vignoble de Fourcas-Borie surplombe deux minuscules hameaux de Listrac, Fourcas et Tris. Ici, plus de la moitié des sols sont composés de graviers sur une base d’argile. Le reste comporte des sols argilo-siliceux, sur une base de calcaire. Les sols ajoutent une note minérale aux goûts et aux arômes riches des fruits, ce qui confère aux vins de Fourcas-Borie une palette de saveurs très particulière.

Le domaine de Fourcas-Borie s’étend sur près de 45 hectares. Sur environ 35 hectares, les vignes ont en moyenne 25 ans. Les vins sont composés à 90 % de Merlot et à 10 % de Petit Verdot.

03

LES VINS

Les sols ajoutent une note minérale aux goûts et aux arômes riches des fruits, ce qui confèrent aux vins de Fourcas-Borie une palette de saveurs très particulière.

 

Sous la direction de la famille Borie, les clients et les critiques ont vite commencé à vanter les mérites des vins exceptionnels de Fourcas-Borie, les décrivant comme bien structurés, joyeux, et riches en saveurs de fruits noirs.

 

Le vin de Fourcas-Borie est élevé pendant 12 mois, à 20 % dans des tonneaux neufs en chêne et à 80 % dans des tonneaux âgés d’une année. Nos tonneaux sont certifiés en chêne français. Ils sont également traités et séchés en plein air pendant au moins trois ans.

 

Le Château Fourcas-Borie est exclusivement distribué par la Maison Ulysse-Cazabonne.

Le meilleur parmi les choses simples...

Le meilleur parmi les choses simples...

04

CRITIQUES

Fourcas-Borie 2016



JAMES SUCKLING  JAMESSUCKLING.COM : 
91-92

« Medium body and racy and fine-grained tannins. »

 

NEAL MARTIN, ROBERTPARKER.COM : 90-92

« The palate is sweet … This is very sleek … It has great potential. »

 

ROGER VOSS, WINE ENTHUSIAST : 89_91

« This is a ripe and beautifully structured wine. With its great tannins and fine acidity, it is going to be delicious. »

 

CHRIS KISSACK, THE WINE DOCTOR : 92-94

« The palate is pure, polished, richly textured. It has a good grip in the finish. »

 

YVES BECK, YVESBECK.COM : 91-92

« Mise en bouche élégante, équilibrée, le corps est crémeux et d’un caractère déjà accessible. Tannins aux grains fins, parfaitement intégrés. »

 

JEFF LEVE, THE WINE CELLAR INSIDER : 88-90

« … lush, silky tannins, medium bodied … supple, in the finish. »

 

ANTONIO GALLONI, VINOUS : 90-92

« a rich, intense wine … more depth and intensity than in the past … succulent, juicy Listrac and a very serious wine to boot. »

 

YOHAN CASTAING, GAULT&MILLAU : 16-17/20

« Bouche structurée, de la matière, du volume et un ensemble avec une belle charge tannique tout en restant équilibré. »

 

BETTANE & DESSEAUVE, MYBETTANEDESSEAUVE.FR : 94

« Coloré, velouté, intense, l’extraction des tannins est plus harmonieuse que dans la plupart des listrac. »

 

Fourcas-Borie 2015


BERNARD BURTSCHY, LE FIGARO VIN :
16/20

« … Une belle affaire... »

 

YVES BECK, BECKUSTATOR : 89-90
« … Parfaitement équilibré. Un vin élégant...  »

 

JAMES SUCKLING, JAMESSUCKLING.COM : 91-92
« ... Aromas of blackberry, blueberry and licorice. Full body, chewy tannins and a clean finish. 15% Petit Verdot gives this a little extra...  »

 

Roger Voss, Wine Enthusiast : 91
« … a juicy finish. Solid. »

 

René Gabriel, bxtotal.com  : 16/20
« … Die Anlagen sind aber generell gut ...  »

Fourcas-Borie 2014


BERNARD BURTSCHY, LE FIGARO VIN :
16/20

« … Le nez est fin… une belle longueur… beaucoup de finesse ... »

 

James Suckling, jamessuckling.com : 91
« Gorgeous aromas… Aromatic…a lovely finish. A savory and delicious wine.»

 

ROGER VOSS, WINE ENTHUSIAST : 90
« … Attractive perfumes ... »

 

René Gabriel, bxtotal.com : 17/20
« … Dieser geniale Fourcas ist auf dem Niveau von 2009 und 2010 ! »

 

STEVEN SPURRIER, DECANTER : 16,5/20
« … Lovely florality and fragrance ... »

05

COMMENT DÉGUSTER LES VINS DE FOURCAS-BORIE

Les vins rouges de Listrac sont des vins de campagne haut de gamme, mais sauvages. Ce sont des vins puissants, riches en tannins.

Les saveurs du Merlot et du Petit Verdot dominent l’assemblage. Elles se marient à la perfection avec des aliments simples et rustiques : des champignons, du gibier à plumes ou du gibier sauvage, du pain frais et un bon fromage. Cette combinaison d’aliments constitue la base du « French Paradox » de Serge Renaud. Ce scientifique de l’Université de Bordeaux a été le premier à prouver l’existence d’un paradoxe qui décrit notre capacité à consommer des graisses animales sans conséquences négatives sur la santé, tant qu’elles sont accompagnées par des vins suffisamment tanniques. Le Listrac en est la preuve.

 

 

LE MEILLEUR PARMI LES CHOSES SIMPLES

Boire et manger font partie des plaisirs les plus simples et les plus vitaux. Mais avant cela, il convient de trouver de la nourriture et de la cuisiner. Personne ne sait mieux faire cela que les chefs du Relais de la Poste à Magescq, Jean et Jacques Coussau. Leur restaurant, avec ses deux étoiles Michelin, prépare des spécialités des Landes qui se marient parfaitement avec une bouteille de Fourcas-Borie. Ces spécialités comprennent : le pigeon rôti, la pintade, le lièvre, le chevreuil, et une impressionnante variété de champignons sauvages. Leur devise : une cuisine simple avec des produits frais. Pour ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir s’y rendre, je vous laisse une de mes recettes…

SALMIS DE CANARD SAUVAGE

 

Découpez la viande d’un canard fraîchement chassé et conservez la carcasse. Pour la sauce salmis, émincez trois échalotes et découpez deux carottes. Faites-les revenir dans une cocotte avec une cuillerée de graisse de canard, et ajoutez 150 g de jambon de Bigorre haché ainsi que la carcasse du canard découpée en morceaux.

Faites flamber à l’Armagnac. Quand les échalotes sont bien dorées, ajoutez une cuillerée de farine et faites roussir. Ajoutez une bouteille de vin rouge, l’équivalent en bouillon de volaille et une bonne rasade de Madère. Assaisonnez avec du sel, du poivre, du piment d’Espelette, un bouquet garni, un oignon piqué de trois clous de girofle et cinq baies de genièvre.

Laissez mijoter pendant au moins une heure. Ajoutez le foie du canard, laissez mijoter jusqu’à ce qu’il soit cuit et continuez à laisser réduire lentement, jusqu’à ce que la sauce nappe le dos d’une cuillère. Passez la sauce au tamis fin et ajustez l’assaisonnement.

Ajoutez douze champignons de Paris coupés en quatre et quinze pousses d’oignons. Faites dorer la viande du canard dans sa propre graisse. Disposez des couches de viande et de sauce dans un plat en cuivre.

Recouvrez le plat et laissez mijoter sur le feu ou au four pendant environ 15 à 20 minutes. Servez avec des croutons de pain et du beurre.